05 février 2011

Sacrum

Une femme, approchant la quarantaine, consulte pour des douleurs coccygiennes, des dorsalgies et cervicalgies.
On note un antécédent de chute dans les escaliers, mais guère plus. Elle est atteinte de maladie cœliaque, ainsi que d'une intolérance au lactoses et aux protéines du lait de vache, découvertes il y a seulement 6 ans, et mal prises en compte par la famille.
Je la rencontre une 1° fois. Le sacrum est sur, comme sec, et désagréable sous la main. Je suggère qu'il en a vu plus que cette chute. Sans réponse, si ce n'est que la maternité est quelque chose d'encore difficile à envisager.

Je la retrouve un mois plus tard. Les symptômes se sont améliorés, mais sans avoir disparus. Je travaille sur le coccyx: les ligaments, les muscles du périnée, la position du coccyx, par voie externe, et en expliquant bien la démarche. Je reviens sur le sacrum, toujours dur et sec, mais qui cette fois, peut s'assouplir un peu plus.
Je réitère ma question, indiquant qu'il me semble que ce sacrum a vécu d'autres traumatismes. Elle demande des précisions. Je suggère un mauvais vécu. Et elle lâche. Des attouchements sexuels, enfants, par un oncle. Sa parole libérée en fin d'adolescence, le manque d'écoute des ses parents, et sa découvertes que, comme si souvent, c'est une histoire de famille qui se répète, avec des victimes jamais reconnues.

Elle brise la chaîne, se rebelle, et se refuse encore à prendre le risque d'avoir elle même des enfants, de transmettre cet héritage.
A quand la fin de ces drames????

Posté par Osteoplate à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Sacrum

Nouveau commentaire